Le « Sweet Bee Magic » de Medicine Mama’s Apothecary: la belle découverte BIRCHBOX ♥

Hello mes blondes ! ❤

Aujourd’hui on se retrouve pour parler d’un produit que j’ai découvert grâce à la Birchbox de septembre. D’ailleurs, sachez que c’est ma toute première box de cette marque là ! J’ai reçu un abonnement de 6 mois à Birchbox pour mon anniversaire et je dois dire que jusqu’ici je ne suis pas déçue… même si j’ai vu certaines mécontentes sur les réseaux sociaux. Je ne compte pas rentrer plus en détails dans ce débat, mais en ce qui me concerne je suis quelqu’un qui ne « crachera » jamais sur ce que l’on m’offre, donc jamais je ne me plaindrai de ce que je recevrai de Birchbox… enfin, on verra, il ne faut jamais dire « jamais »: affaire à suivre, donc !

a


Le produit dont je vous parle dans l’article d’aujourd’hui est le « Sweet Bee Magic » de Medicine Mama’s Apothecary. Je vous avoue que quand je l’ai reçu, je ne savais pas exactement à quoi il servait: pour les lèvres ? Irritations ? Zones sensibles ? Visage ? Il s’avère que ce produit est en réalité multi-usage, parfait pour les peaux abîmées, sèches et craquelées !

1

Dans sa box de septembre, Birchbox promet à ses abonnées des produits 100% américains. C’est en effet bien le cas pour cette marque qui s’appelle « Medicine Mama’s Apothecary ». Pas besoin d’être bilingue pour savoir décoder ce qu’il se cache derrière le nom de cette compagnie… des produits naturels, de qualité « pharmacie » et accessibles à tous pour un meilleur soin du corps.
Ayant été faire un tour sur le site officiel de la marque, je me suis rendue compte à quel point le naturel est au cœur de leurs préoccupations:

Medicine Mama’s Apothecary believes that nature has the answer to restoring and maintaining healthy, beautiful skin.

Products for the skin should be pure and free of synthetic chemicals that frequently irritate the skin and exacerbate the very problems that they are intended to solve. We are passionate about making the highest quality natural skincare possible, which is why we manufacture all of our organic creams with the most medicinally active raw materials from around the world, in small batches at our own boutique apothecary, under the meticulous care of our artisan masters.

2

Comme vous l’aurez certainement compris, ce que j’adore dans ce petit produit, c’est qu’il est 100% naturel ! Ou en tout cas, il l’est beaucoup plus que la plupart des produits similaires… Composé de Melexylem réparateur, propolis purifiant, miel anti-bactérien, gelée royale nourrissante, pollen d’abeilles revitalisant, huile d’olive extra-vierge hydratante, et cire d’abeille protectrice… il nous promet hydratation et réparation en douceur.

b

3

La marque promet que l’on peut appliquer ce produit autant de fois qu’on le souhaite. Pour avoir été plus sensible des lèvres dernièrement, je peux vous dire que, depuis que j’utilise la Sweet Bee Magic, mes lèvres en redemandent ! Une fois le produit appliqué, les rougeurs se calment presque directement et je retrouve souplesse et douceur au toucher. Le seul petit bémol que je pourrais trouver à ce produit, c’est sa texture. Il faut aller chercher le produit qui est durci dans le pot, puis, une fois qu’on le touche, il commence à légèrement fondre au toucher. J’aurais peut-être préféré une texture plus crémeuse que ça.

c

4

Vous l’aurez compris, je suis convaincue par ce produit qui ne me quitte plus ! Son format très pratique permet de le transporter partout pour l’appliquer à tout moment ! Il plaira surtout aux filles qui ont des problèmes liés à leur peau sensible, il saura soulager les petites rougeurs et irritation qui vous embêtent.


Liens & infos utiles:

« Sweet Bee Magic » de Medicine Mama’s Apothecary. 20€ (59 ml / aussi disponible en 118 ml) ou 17€ pour les abonnés Birchbox


banner rs

Publicités

(Ré)apprendre à (re)donner une place à son blog dans sa vie

La rentrée pour moi n’a pas été de tout repos… Croyez-le ou non, cela fait plus d’un mois que je n’ai pas ouvert une seule page de mon blog. Pourquoi ? Mon rythme de vie a changé, que dis-je… ma vie a changé.

♦♦♦♦

Avant de commencer cet article, je tiens tout d’abord à m’excuser pour ma non-présence sur le blog depuis tout ce temps. Etant en temps normal assez assidue, je n’ai malheureusement plus trouvé le temps ni l’énergie de m’asseoir tranquillement à mon bureau pour vous écrire. Mais aujourd’hui, la vie m’a montré que j’avais tout intérêt à revoir certaines choses, et c’est ce dont je voulais vous parler aujourd’hui.

740333c2bff67c7d1c93a4656464dad0
(source de toutes les photos de cet article: Pinterest & Google Images)

1

A la base, j’avais mis mon blog en standby pour seulement deux semaines…vacances obligent !
Une fois ces deux semaines passées, la fatigue était là. Je n’ai même pas le temps de me reposer, car déjà venait le jour de la cérémonie de remise des diplômes, couronnement de ma dernière année d’étude.
Le lendemain matin, j’avais mon premier entretien d’embauche… où j’ai été acceptée pour le job. On m’a demandé de commencer directement, ce qui ne me laissait que quelques jours pour me préparer à cette nouvelle vie… psychologiquement dur pour moi, même si tellement gratifiant.
Une fois la première semaine de travail de passée, j’ai réalisé à quel point je n’avais plus une seule seconde pour moi. Les seuls moments que j’avais de libres, je les dédiais au repos, sans quoi j’allais finir par craquer… ce qui est malheureusement récemment arrivé.

Depression

2

Au terme de quelques semaines de travail, mon corps a décidé de me lâcher. Le rythme de vie que je lui imposais ne lui correspondait plus, et j’ai craqué. Mon mental, lui non plus, ne suivait pas, car je devais assurer des galas pour lesquels je me préparais depuis une année entière… Monter sur scène dans l’état dans lequel j’étais était juste inconcevable. Pourtant, j’y ai été obligée. Sous le coup de l’adrénaline, et n’ayant pas le choix, mon corps a retrouvé un second souffle.
Le dernier jour, une fois la dernière représentation terminée, mon corps m’a de nouveau lâché… pas étonnant, après tous les efforts que je lui avais infligé.

6254

3

Aujourd’hui, j’ai pris du temps pour me ressourcer et pour retrouver qui je suis vraiment. A cause de la tournure rapide qu’on pris les événements, mon corps et mon âme n’ont pas pu s’habituer à ce nouveau rythme de vie. J’ai été obligée de me recentrer sur moi-même et sur ce que je voulais faire de ma vie. J’estime qu’on ne doit pas s’oublier soi-même au détriment d’un travail, d’une passion, ou même de quelqu’un. On doit vivre, oui, mais en restant soi-même et en sachant qui on est, et surtout ne pas se perdre dans l’immensité de la vie.
Il est clair que toute nouvelle vie exige une adaptation à tous niveaux. La mienne s’est imposée à moi au travers de mon corps qui m’a tout simplement demandé d’arrêter d’ignorer tous ces signaux d’alarme qu’il m’envoyait. L’essentiel est de pouvoir (re)trouver son équilibre quelle que soit la situation à laquelle on est confronté.

equilibre

4

J’étais obligée de vous parler de ces différents points avant d’aborder celui-ci. En effet, lorsqu’on est forcé à mener une nouvelle vie comme c’est mon cas pour le moment, on doit nécessairement faire des choix. Moi, j’ai décidé de garder mon blog, tout simplement parce que je suis heureuse quand j’écris pour lui.
Il y a quelques mois de ça, j’ai commencé une très belle aventure humaine virtuellement riche et abondante que je ne laisserais derrière moi pour rien au monde. Les Unes Hellocoton, les partenariats, le succès et la célébrité, c’est bien beau… mais les belles rencontres, les échanges d’idées, le partage, la sincérité et tout ce qui touche à ce monde du blogging est bien plus important à mes yeux, et c’est bien de cela que je parle quand je dis que je ne veux pas perdre toutes les richesses que m’ont apporté ce blog.

3197a7667281c6dc5c2e19f5be3c098b

Alors, posez-vous les bonnes questions: suis-je heureuse avec mon blog ? M’apporte-t-il réellement ce que je veux ? Suis-je bien entourée ? Et surtout: est-ce que la passion est toujours présente ? Je vous renvois à un de mes articles qui parle de six constats après quelques mois de blogging pour en savoir plus à ce sujet.

5

Pour terminer cet article (un peu long, vous m’en excuserez), je souhaite tout simplement vous dire que c’est avec plaisir que je redécouvre les joies de ce monde que j’avais malheureusement perdu de vue de force. Je recommencerai à être active, à publier des articles, à échanger avec vous et à vous partager ma passion. J’ai eu l’occasion de me poser les bonnes questions et je suis fière d’en être ressortie grandie.

signature

Je vous dit donc à très vite sur La Vie du Blond Côté, et surtout… prenez soin de vous ❤


banner rs

4 conseils (testés & approuvés) pour devenir une pro de l’eyeliner ♥

Hello les filles ! C’est encore une semaine bien ensoleillée ici en Belgique et, même si l’envie est grande d’aller en profiter, je ne peux pas m’empêcher de publier comme d’habitude le jeudi sur le blog
Cette semaine, on parle eyeliner ! Je vous livre mes 4 conseils clés pour réussir votre make up eyeliner. Ce sont des choses que j’ai personnellement pu tester et expérimenter. En effet, le maquillage m’a appris plusieurs choses assez importantes, et c’est quelques unes d’entre elles dont je vous parle aujourd’hui.


Attention: je tiens tout de suite à clarifier les choses ! Si votre manière de faire diffère de la mienne, ne le prenez pas mal ! Je souhaite simplement faire part de mes expériences en matière d’eyeliner et de son application, mais il est évident que si vous vous sentez bien dans les techniques que je dénonce, ne vous sentez pas vexée… Maintenant que tout est dit, place à l’article à proprement parler !

1
C’est malheureusement quelque chose que j’ai eu tendance à faire quand j’étais adolescente, et j’ai mis du temps avant de me rendre compte que mettre trop de crayon noir dans la muqueuse inférieure de mes yeux les rendaient plus fermés et plus ternes. Il est évident que, pour certains make ups, cette façon de faire (souvent appelée « yeux de panda ») peut très bien passer. En revanche, pour un look de tous les jours, je ne recommanderais pas cette technique….

5-eyeliner-rules-most-women-break-and-how-redeem-yourself_87968

cf

  •  Si vous avez de petits yeux, surcharger le bas de vos yeux est doublement à éviter, puisque le noir appliqué dans cette partie des yeux va les faire paraître encore plus petits ! Sans prendre en compte le fait que votre crayon noir a beaucoup de chance de couler pendant la journée
  • Si vous voulez vraiment surligner le bas de vos yeux, utilisez l’eyeliner délicatement et avec parcimonie ! Mieux encore: munissez-vous d’un pinceau plat et droit, déposez une fine couche de fard à paupières noir dessus, et passez le légèrement sur le ras de vos cils inférieurs.

2
Toutes les filles qui se maquillent avec de l’eyeliner le savent certainement: c’est l’application qui reste l’étape la plus compliquée par excellence. Il y a des jours avec, et des jours sans. Dans les jours sans, quand on n’arrive pas à appliquer l’eyeliner comme on le veut, on a tendance à repasser plusieurs fois sur le trait de manière à essayer de le redessiner comme on peut. Le problème, c’est qu’en procédant ainsi, vous risquez d’épaissir la ligne de votre eyeliner et, en prenant du recul, vous constaterez certainement que le résultat n’est pas aussi subtil que ce que vous auriez espéré.

cat-eyeliner--large-msg-132103543746

cf

  • Si vous sentez que vous êtes mal embarquée, arrêtez tout et effacez ! Certes, vous perdez peut-être une voire deux minutes à refaire votre make up des yeux, mais au moins vous vous retrouverez avec le résultat souhaité, et non pas avec un trait de liner trop prononcé et alourdissant le regard, au lieu de l’élonger.
  • Essayez de lever le menton et de regarder vers le bas, ce qui va permettre à vos paupières de se fermer à moitié. N’hésitez pas non plus à utiliser un crayon noir fin pour tracer votre ligne et vous donner une base sur laquelle travailler.

3
Le troisième point est assez théorique, mais néanmoins essentiel. Comme vous le savez peut-être, il existe différents types d’eyeliners: des crayons, des eyeliners gels, liquides, etc. J’utilise personnellement un crayon noir quand je suis pressée et que je ne veux pas me prendre la tête avec des versions liquides. Par contre, les eyeliners gels demandent plus de contrôle et de temps, mais on peut aisément moduler l’épaisseur du trait et ils ont un effet plus glamour et sophistiqué. L’eyeliner liquide est le plus difficile à appliquer: une main ferme est la clé du succès ! La pigmentation est au rendez-vous et le résultat en vaut la peine.

7681415_f520

cf

  • Bien sûr, vous l’aurez compris: la chose à faire est donc de sortir de sa zone de confort et d’expérimenter avec ces différents types d’eyeliners pour voir ceux qui vous correspondent le mieux.
  • Avant de se démaquiller, essayez de vous maquiller de différentes façons pour voir laquelle vous ira le mieux. C’est quelque chose que j’entends souvent dire la youtubeuse Jaclyn Hill qui conseille d’expérimenter un maximum avec le maquillage de manière à réellement trouver son style.

4

Une des choses les plus fondamentales que j’ai apprise est certainement celle-ci: ne vous limitez pas à l’eyeliner noir ! Il existe toute une série d’autres couleurs qui sauront sublimer votre regard sans que votre trait de liner soit nécessairement noir. Encore une fois, essayez et expérimentez ! Ce n’est que de cette façon que vous saurez voir si votre make up vous plait ou non. Ces derniers temps, j’ai tenté l’eyeliner bleu turquoise et je dois dire que le résultat me plait beaucoup !

11846379_670295516404206_1663102912_n

cf

  • Pas mal de marques proposent des produits à petits prix. Si vous ne voulez pas dépenser une somme monstre dans du maquillage que vous n’êtes même pas sûre d’utiliser, dirigez-vous vers ces marques petits budgets qui proposent une tonne de produits à prix raisonnables. Achetez un eyeliner bleu, vert ou rose chez eux et essayez!

banner rs